EXPOSITIONS EN COURS

Le Fil de l’Art sélectionne des expositions temporaires pour lesquelles des visites guidées vous sont proposées (ci-dessous ou dans notre newsletter mensuelle). Si vous souhaitez constituer un petit groupe (de 4 à 8 personnes), nous nous ferons une plaisir d’organiser une visite particulière, dans la mesure des disponibilités du musée.

*

Cézanne et les maîtres, rêves d’Italie au musée Marmottan-Monet jusqu’au 5 juillet 2020
Pour la première fois, le travail de Paul Cézanne sera mis en regard de chefs-d’œuvre de grands maîtres du 17e au 19e siècle. Venues du monde entier, ces toiles mettent en lumière l’importance de la culture latine dans l’art de Cézanne et la manière dont l’Aixois s’est nourri de l’exemple de ses illustres prédécesseurs pour asseoir une peinture « nouvelle ». Elles illustrent également l’influence qu’a exercée à son tour le Français sur les artistes du Novecento.

Je m’inscris mercredi 25 mars à 10h30, samedi 25 avril à midi ou je demande une date.

*

Les Contes étranges de Niels Hansen Jacobsen, un Danois à Paris au musée Bourdelle jusqu’au 31 mai 2020
Première exposition en France consacrée au sculpteur et céramiste danois qui donne une présence charnelle aux mythes fondateurs, au folklore nordique et aux contes d’Andersen. Affranchies des canons de l’académisme comme des conventions du réalisme, ses figures fabuleuses conjuguent, dans leur inquiétante étrangeté, la poésie du symbolisme et les prospections formelles de l’Art nouveau. L’exposition souligne la place déterminante que Jacobsen occupe dans le laboratoire formel du symbolisme et offre une spectaculaire anthologie du premier symbolisme français.

Je m’inscris samedi 11 avril à 10h ou je demande une date.

*

CHAGALL, MODIGLIANI, SOUTINE, Paris pour école, 1905-1940, au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme jusqu’au 23 août 2020
Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme consacre une exposition à la génération d’artistes arrivés à Paris au début du XXème siècle. Elle présente les raisons de leur installation à Paris, les liens particuliers qui les unissent, le cadre historique et politique dans lequel ils produisent et leur participation à la scène artistique de ce qui est alors la capitale de l’art moderne.

Je m’inscris le mercredi 22 avril à 19h15 ou je demande une date.

*

Man Ray et la mode au musée du Luxembourg jusqu’au 26 juillet 2020 
Dès son arrivée à Paris, Man Ray devient un photographe de mode puis, très vite, un photographe à la mode. L’artiste développe dès 1921 une esthétique nouvelle et moderne, faite d’inventivité technique, de liberté et d’humour. Ses expérimentations et ses clins d’œil surréalistes brouillent les frontières entre l’art et la mode et font de lui l’un des inventeurs de la photographie de mode contemporaine.

Je m’inscris le mercredi 22 avril à 11h ou je demande une date.