AUTOUR DE PARIS


Traverser le périphérique… pour découvrir des lieux tout proches et pourtant souvent méconnus. L’île de France offre des trésors de châteaux, musées et jardins bien moins fréquentés que les sites parisiens, et pourtant pas moins dignes d’intérêt, il est temps d’en profiter !

*

Malmaison

« Campagne » située à une demi-heure de Paris, Malmaison est sans doute le lieu qui évoque le plus intimement la figure de Napoléon Bonaparte. Résidence privée de celui qui n’était alors que Premier Consul, et de son épouse Joséphine, le château continue d’accueillir Napoléon Ier devenu empereur jusqu’au divorce du couple en 1810. Il devient ensuite le refuge de Joséphine, qui conserve le château qu’elle avait acquis et fait décorer à grands frais par les architectes Percier et Fontaine dans le goût néoclassique, et surtout le jardin qu’elle affectionne, peuplé de roses et d’espèces exotiques qui lui rappellent sa Martinique natale.

*

Fontainebleau

« Demeure des rois », le château de Fontainebleau fut l’un des lieux de séjour préférés des souverains qui pendant près de huit siècles l’ont façonné et y ont laissé leur empreinte, de l’époque médiévale à l’Empire, en passant par la Renaissance. Parmi les lieux emblématiques du château : la galerie voulue par François Ier et conçue par des artistes italiens à la Renaissance, la chapelle où Louis XV épousa Marie Leczynska ou encore l’escalier en fer à cheval d’où l’empereur Napoléon Ier fit ses adieux à la garde avant de partir pour l’île d’Elbe.
Une véritable leçon d’histoire !

*

Vaux-le-Vicomte

Vaux-le-Vicomte est né de la volonté d’un homme : Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV, et du talent conjugué de trois artistes majeurs du Grand Siècle : l’architecte Louis Le Vau, le jardinier André Le Nôtre et le peintre Charles Le Brun. Ensemble, ils imaginent un lieu où l’harmonie entre architecture et paysage atteint sa perfection, et dont l’inauguration lors de la fête donnée en août 1661 marqua les esprits. Jaloux de la perfection atteinte à Vaux, le Roi Soleil fit appel à ces mêmes artistes pour Versailles, et l’Europe entière s’inspirera de ce modèle.